Dixie Dixon

Photographe dans le domaine de la mode, de la publicité et du style de vie

Dixie Dixon, photographe de mode, adore créer de belles photographies. Elle reçut son premier appareil photo à l’âge de quatre ans. Depuis lors, elle dédie sa vie à sa passion, derrière son objectif. Aujourd’hui, elle prend des clichés dans le monde entier pour des clients variés du monde de la mode, de l’édition ou encore de la publicité. Sa vision jeune lui a attiré les faveurs d’entreprises comme Nikon, Florsheim Shoes, HDNET Television, Rangefinder Magazine, Professional Photographers Magazine, CBS, Kodak et bien d’autres encore.

Flux de travail

"Quand vous êtes en tournage, la mobilité est des plus importantes."

La renommée sous le bon angle

Tous les weekends à 6 h 00, Dixie Dixon, alors jeune fille blonde et timide, se rendait sur le stade de l’école pour immortaliser le championnat de Little League avec son Nikon FG manuel. La prise de vue durait toute la journée. Le chaos régnait dès qu’un enfant décidait, sur un coup de tête, de changer de place. Ce n’était pas un job de rêve, mais pour une jeune Texane réservée, 10 dollars de l’heure, c’était plus qu’il n’en fallait. Dixie adorait son job. Assez pour l’épouser, comme disent les petits Américains.

L’appareil de Dixie lui donnait la confiance artificielle dont elle avait besoin pour se rendre à toutes les fêtes, à tous les événements sociaux ou à tous les matches de sport. Il était son billet d’entrée lui donnant accès à la vie. Un jour, en 2003, les Bearkats du lycée Klein High School prenaient une déculottée. La fanfare était à bout de souffle. Les pom-pom girls étaient vidées de toute énergie. En bonne journaliste-photographe, Dixie pensait qu’elle devait immortaliser ce moment tel qu’il lui apparaissait. C’était sans compter l’inspiration qui lui vint d’un coup.

"« Je les ai toutes remotivées », se souvient Dixie. "« Je leur ai dit : "Je veux que vous y retourniez et que vous les encouragiez aussi fort que possible ! " C’est ce qu’elles ont fait et j’ai saisi ce moment sur la pellicule. J’ai créé ce moment, tout comme je le fais aujourd’hui dans la mode. Ma photo a fait la couverture de l’album de promotion. C’est à ce moment-là, je crois, que j’ai décidé de faire de la photo mon métier. »"

Dixie Dixon partit à l’université où elle fit des études de commerce, gardant l’art en option. Elle subvint à ses besoins en prenant tous les jobs d’assistant-photographe qu’elle pouvait trouver, y compris auprès d’un photographe de mariage. Un jour, sur un coup de tête, elle chercha « études de photographie de mode à l’étranger » sur Google, ce qui la conduisit, un peu plus tard, à étudier auprès de photographes de renommée mondiale à Londres. La photographie de mode réveilla l’imagination de Dixie et devint sa vocation. Elle rentra chez elle, arrêta la photographie de mariage et, alors qu’elle était toujours à l’université, passa une année à faire tout ce qu’elle pouvait pour lancer une entreprise de photographie de mode.

"« Je savais ce que je voulais faire et je ne faisais que poursuivre mon rêve. »"

Une mise au point qui porte ses fruits

Dixie Dixon finit l’université avec 10 000 dollars à son actif. Elle investit dans un appareil photo numérique Nikon G70 et commença à prendre des portraits, qui devinrent assez vite des portraits sophistiqués." Des clients commencèrent à la contacter pour qu’elle ajoute sa « touche tendance » à leurs photos de mariage ; ils étaient prêts à y mettre le prix. Mais, contrairement à la plupart des jeunes photographes, Dixie ne publia pas des échantillons de tous ses travaux sur Internet. Elle savait exactement où elle voulait aller et publia uniquement des photos qui la présentaient comme une véritable photographe de mode. "« La clé pour atteindre la niche que vous visez », dit-elle, « c’est de ne montrer que le type de travail que vous souhaitez réaliser. »"

Après une année passée à se présenter comme photographe de mode, de drôles d’événements se produisirent : Dixie commença à être engagée pour des shootings de mode. Elle projeta ce qu’elle souhaitait, et la loi de l’attirance fit le reste. Peu de temps après, elle put n’accepter que les tâches qu’elle souhaitait réaliser. Sa montée en puissance en tant que photographe international n’a pas cessé depuis.

Il est intéressant de noter que Dixie Dixon voit son équipement, y compris son système de stockage, comme une partie indispensable de la voie du succès. À l’instar de tous les professionnels de la création, elle dût faire face à une catastrophe à ses débuts et elle est bien décidée à ne pas la laisser se reproduire. Au cours de cette instructive première année de carrière, elle avait stocké tout son travail sur un disque dur standard de grande distribution, qui tomba en panne. Une année entière de travail disparue en un éclair, sans sauvegarde de secours. Dixie comprit la leçon sur la copie de ses données, mais il lui fallut encore quelques pannes de disques durs pour comprendre que les solutions de stockage ordinaires étaient des bombes à retardement.

"« J’ai utilisé des tas de disques durs avant de trouver G-Technology. Ils étaient tous lents et peu fiables », admet-elle. "« Les disques durs G-Technology m’apportent enfin la quiétude, car la marque dispose toujours des meilleurs disques durs du marché et je peux me fier à elle pour conserver mes photos en lieu sûr. J’apprécie également leur esthétisme, parce qu’une partie de mon travail de photographie consiste à créer une expérience pour le client sur le lieu du tournage. Quand je m’installe avec mon MacBook Pro et deux disques G-RAID, l’ensemble respire le professionnalisme et l’uniformité. Ça a un impact sur mon client. Plus vos outils semblent harmonieux, plus ils se fieront à votre vision et seront prêts à investir davantage dans votre talent. »"

Homme dans une voiture par Dixie
Modèle homme par Dixie
Femme capitaine par Dixie
Modèle femme par Dixie

Sur site, Dixie Dixon enregistre ses fichiers sur carte CompactFlash ou directement sur son ordinateur, mais dès qu’elle en a l’occasion, elle effectue une sauvegarde sur deux disques G-DRIVE slim de G-Technology. En comptant l’ordinateur, ça fait trois copies de son shooting le jour de la prise de vue.

"« Les clients vous paient pour mettre en image leur campagne ou leur édito », explique Dixie. "« Ils investissent beaucoup d’argent pour cette journée, j’insiste donc beaucoup sur la sauvegarde de secours, car je ne veux jamais perdre des données à nouveau. J’apprécie le côté portable, la légèreté et la durabilité des disques slim. Quand vous êtes en tournage, la mobilité est des plus importantes."

Une fois le shooting terminé, c’est là que les deux disques G-RAID entrent en jeu. » Ils sont non seulement utiles pour les sauvegardes supplémentaires, mais ils s’avèrent également indispensables pour le processus d’édition de Dixie. D’autant plus qu’elle commence à ajouter la production de vidéo à sa gamme de services. (Dixie Dixon a récemment réalisé son premier projet vidéo majeur, une publicité pour l’American Heart Association.) C’est pourquoi Dixie a hâte d’adopter les disques Thunderbolt de G-Technology dans un futur proche ; ils lui offriront une grande capacité et un débit des plus rapides. "« Plus je m’avance dans la voie de la vidéo, plus le Thunderbolt me sera indispensable », explique-t-elle. "« Ça va tellement vite ! »"

Après l’édition et la production de ses projets, Dixie Dixon les archive sur un disque G-DRIVE de grande capacité. Cela changera peut-être si la vidéo prend une place plus importante dans sa carrière et si elle a un besoin de stockage plus conséquent, mais pour l’heure, Dixie préfère que son matériel reste le plus petit et portable possible.

L’utilisation du stockage par Dixie reflète son éthique professionnelle (tendance, fiabilité et discrétion) et sa philosophie personnelle de concentration. À l’université, elle s’est choisi une carrière et elle y a consacré toute sa vie pour réaliser son objectif. Dixie n’a pas eu de partenaire sérieux depuis plus de cinq ans, une curieuse ironie du sort pour une femme qui veut faire ressortir « le romantisme, la sincérité et la sensualité » dans ses photos de mode. (Vous voyez ? Elle a vraiment épousé son travail.) Cet esprit de focalisation est le moteur de son succès, c’est pour cette raison qu’elle ne fait confiance qu’à une seule marque pour stocker son travail aujourd’hui : G-Technology.

"« Quand vous avez enfin assez d’expérience pour savoir ce qui fonctionne, vous y restez fidèle », confie-t-elle. "« J’ai compris que j’étais faite pour la photographie de mode. Elle me permet de vraiment m’exprimer, donc je reste concentrée là-dessus. J’ai trouvé que les disques G-Tech fonctionnent bien dans mon flux de travail. Ils sont super fiables et m’offrent une véritable quiétude. Donc j’y reste fidèle également. »"

Les membres G-Team, spécialisés dans leur domaine respectif, utilisent les produits G-Technology au quotidien. Les membres G-Team reçoivent une contrepartie pour leur participation.

Les disques durs externes G-Technology font partie intégrante de la stratégie de sauvegarde globale. Il est conseillé aux utilisateurs de garder deux copies ou plus de leurs fichiers les plus importants, sauvegardées ou stockées sur des appareils ou des services en ligne différents.

Plus d’ambassadeurs G-TEAM

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER
SE CONNECTER