Eddie Hamilton

Monteur

Pression et rapidité d’action, deux aspects que peu saisissent aussi bien que le monteur de talent Eddie Hamilton. Fort de 20 années d’expérience dans son domaine, il compte à son actif des superproductions telles que Mission impossible : Rogue Nation et X-Men : Le Commencement. Dans le cadre de son travail, Eddie a appris à ne faire confiance qu’aux meilleurs équipements, et notamment aux solutions de stockage G-Technology.

"En tant que spectateur, vous choisissez le type de voyage et de manipulation émotionnelle que vous voulez vivre. Le travail du narrateur, et plus particulièrement du monteur, consiste à s’assurer que cette expérience soit à la hauteur de vos attentes."

Outre sa collaboration avec Matthew Vaughn sur le film « Kingsman : Services secrets » et sa suite, le célèbre monteur Eddie Hamilton a également réalisé le montage de Mission impossible : Rogue Nation, de X-Men : Le Commencement, Kick-Ass et de plus d’une trentaine d’autres films. Il compare son travail à l’art culinaire : "si le tournage d’un métrage réunit tous les ingrédients, le montage, quant à lui, consiste à les préparer et à les cuisiner."

Un film de longueur moyenne génère plus de 250 heures de séquences brutes. Le travail d’Eddie consiste à distiller cette « tambouille » pour en extraire deux heures qui tiendront les spectateurs en haleine. Selon Eddie, quand vous allez au cinéma, vous achetez un ticket pour vivre une expérience émotionnelle. En tant que spectateur, vous choisissez le type de voyage et de manipulation émotionnelle que vous voulez vivre. Le travail du narrateur, et plus particulièrement du monteur, consiste à s’assurer que cette expérience soit à la hauteur de vos attentes. Et c’est une véritable gageure !"

C’est à l’âge de sept ans qu’Eddie Hamilton a fait ses premiers pas cinématographiques. À cette époque, comme de nombreux enfants, il s’est pris de passion pour Star Wars. Mais contrairement à la plupart de ces gamins, Eddie, lui, prêtait attention au générique de fin. La liste impressionnante des personnes participant à la réalisation d’un film l’a intrigué. Des centaines de personnes, chacune réalisant une tâche spécifique.

"« Quand j’ai eu 17 ans, raconte-t-il, j’ai réalisé que le montage était une phase essentielle du processus. J’ai alors découvert que la combinaison de la narration et de la technologie me séduisait beaucoup. Je me moquais d’être seul dans une pièce à travailler des heures durant. Le montage est un travail essentiellement solitaire, puis extrêmement collaboratif à d’autres moments. Pouvoir combiner mon coté « geek » à celui de féru de narration, et plus particulièrement passionné par la réalisation cinématographique, me séduisait vraiment. »"

Contrairement à bon nombre de ses collègues, Eddie a fait des études de psychologie et non de cinématographie, consacrant son temps libre au montage de films d’étudiants et d’émissions télévisées. Après ses études universitaires, il a décroché un emploi dans une société de post-production et s’est fait la main sur le système Media Composer et le matériel Avid. Eddie a ensuite commencé à travailler sur des films indépendants à petit budget tout en enchaînant des petits jobs freelance pour payer les factures, bâtissant peu à peu son expertise et sa carrière.

Eddie - Kick
Eddie - Sherlock
Eddie - Mission impossible
Eddie - Star Trek

"« Il faut compter 10 000 heures, soit environ quatre années de travail, pour maîtriser la technologie et vous concentrer uniquement sur la narration », dit-il. "« Il m’a fallu plus de 20 ans avant qu’on me propose de travailler sur Mission impossible. »"

Sur le plateau, Eddie extrait les fichiers QuickTime depuis QTAKE, les transcode en fichiers MXF Avid et les stocke sur son unité G-RAID 8 To dotée de la technologie Thunderbolt G-Technology. Il ramène ensuite le G-RAID en salle de montage et télécharge le nouveau métrage sur une solution RAID 48 To partagée avec sept autres monteurs adjoints. L’équipe de montage travaille alors sur Avid Media Composer pour couper et donner forme à l’histoire naissante.

Sur un tournage de quatre mois, Eddie peut répéter ce processus 60 fois, se reposant uniquement sur son G-RAID pour transférer plus de 6 To de données vidéo du plateau à la salle de montage. Son G-RAID, il ne peut pas s’en passer. Outre une vitesse de transfert fulgurante basée sur la technologie Thunderbolt 2, il lui offre une robustesse à toute épreuve dans les environnements de tournage difficiles, des disques durs amovibles et une fiabilité sans faille. Lorsqu’il travaille à distance sur un ordinateur portable, il affectionne le G-RAID avec Thunderbolt et sa configuration prête à l’emploi en RAID 0 (rayé). Une solution de stockage compacte hors pair. Avec une collection de près de 30 unités G-RAID, couvrant quatre années de montage, Eddie n’a jamais connu le moindre souci. Il ne peut pas en dire autant avec les équipements d’autres marques.

"« Il arrive parfois que les électriciens coupent l’alimentation avant que vous ayez eu le temps d’éteindre votre ordinateur. Si l’ordinateur est doté d’une batterie, ce n’est pas le cas du disque, qui lui s’éteint... quand ce n’est pas pire. Ça m’est arrivé quelques fois et cet instant m’a, à chaque fois, coûté des heures de travail. En revanche, je n’ai jamais perdu de données avec mes disques G-Technology. Ils sont incroyablement fiables. Je me sens mieux si je sais que mes disques ne me laisseront pas tomber en cas de coupure de courant. En tant que professionnel, la différence de prix à mettre pour un disque de qualité supérieure est bien peu de choses comparativement à la tranquillité d’esprit. La moindre minute perdue se paie cash. C’est la raison pour laquelle les disques G-Technology sont devenus la norme dans le milieu du cinéma pour travailler dans des lieux difficiles d’accès."

Eddie ambitionne de travailler sur des films comme Star Wars, Jurassic Park ou Die Hard, des productions qui traversent le temps et qui racontent des histoires indélébiles. Au final, rien n’est plus important qu’un travail bien fait et de savoir que l’aboutissement passera l’épreuve du temps et perdurera de nombreuses années. Eddie, lui aussi, se donne les moyens d’acquérir l’expérience qu’il vise.

Les membres G-Team, spécialisés dans leur domaine respectif, utilisent les produits G-Technology au quotidien. Les membres G-Team reçoivent une contrepartie pour leur participation.

Les disques durs externes G-Technology font partie intégrante d’une stratégie de sauvegarde globale. Il est conseillé aux utilisateurs de garder deux copies ou plus de leurs fichiers les plus importants, sauvegardées ou stockées sur des appareils ou des services en ligne différents.

Plus d’ambassadeurs G-TEAM

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER
SE CONNECTER