João Carlos

Photographe et réalisateur dans les domaines de la mode et de la publicité

Né à New York, João est un photographe et directeur de la photographie primé dans les domaines de la publicité, de la mode et des beaux-arts. Il est conférencier et a été invité à prendre la parole lors de nombreux événements prestigieux au cours des deux dernières années, notamment sur le stand Hasselblad au salon Photokina en Allemagne, à l’ouverture du studio Hasselblad à Londres, à l’occasion d’événements Hasselblad FOCUS en Colombie et au Brésil, et bien d’autres encore.

"« La vitesse est un facteur important lorsque je travaille et que j’effectue des sauvegardes. »"

João Carlos et l’héritage du conteur

Demandez à João Carlos (« JC ») comment il est devenu photographe primé dans le domaine de la publicité et il vous racontera l’époque où il avait six ou sept ans, fils d’un chef et restaurateur portugais sur les rives de Byram River à New York, avec deux sœurs aînées et bien trop de temps libre. Il vous partagera une anecdote adorable : quand sa mère lui a offert un appareil photo jetable pour Noël, il n’en a pas voulu car il n’avait pas de flash et qu’il préférait donc utiliser le Polaroid Sun 600 de sa grand-mère. Pourquoi ? Car quand sa famille répartie dans trois pays se retrouvait pour les vacances, il pouvait avoir besoin d’un flash à tout moment. Il fallait se tenir prêt.

João sera bien plus réticent à vous raconter une autre histoire qui, bien que plus récente, a eu tout autant d’impact sur sa carrière. En octobre 2012, l’ouragan Sandy a frappé la côte est des États-Unis. João, qui à cette époque passait la majeure partie de l’année à travailler sur des projets de photographie à l’étranger, se trouvait justement dans son appartement en dessous du restaurant familial. Quand Sandy a atteint son point culminant et que Manhattan a été plongé dans le noir, l’appartement de João s’est retrouvé noyé sous 3,7 mètres d’eau. Dans son appartement se trouvaient des années de clichés stockés sur des disques optiques, ainsi qu’un coffre en acier contenant des centaines de précieux négatifs et deux disques durs pleins. Rien n’a survécu au passage de l’ouragan.

"« Je regrette de ne pas m’être inquiété plus tôt du stockage et de la sauvegarde de mon travail », déplore-t-il. "« Si je l’avais fait, je ne serais pas en train de me dire : "Wow. Ces 10 années de photos me manquent". Elles se sont simplement envolées. »"

La quête de l’excellence

Peut-être par coïncidence, João s’est retrouvé à discuter avec le photographe Lucas Gilman (également membre G-TEAM) peu de temps après le passage de l’ouragan Sandy. Après tant d’accidents et d’échecs, João était ouvert aux conseils d’un célèbre spécialiste du flux de travail des contenus numériques comme Lucas. Lucas a convaincu João d’essayer G-Technology®. João s’est d’abord tourné vers certains disques mobiles de l’entreprise, puis est passé à la gamme Evolution Series compatible avec les stations d’accueil.

Une fois convaincu de la fiabilité et des performances de G-Technology en matière de gestion des sauvegardes sur le terrain, João a commencé à réfléchir à l’impact que pourrait avoir la mise à niveau de son système de stockage sur d’autres facettes de son processus de travail. La situation a atteint un point critique après un récent week-end de tournage d’une campagne publicitaire. Douze tournages ont été réalisés dans quatre formats vidéo et ont généré 6 To de données brutes. Non seulement João ne savait pas où les stocker avec sa nouvelle stratégie de triple sauvegarde, mais il savait qu’il allait participer à des projets similaires car les demandes augmentaient en nombre et en ampleur.

Dans les jours suivants, João a appris le lancement du G-SPEED® Studio XL de G-Technology, une solution de stockage 8 baies Thunderbolt 2 avec boîtier noir d’une capacité maximale de 64 To et pouvant atteindre des taux de transfert de 1 350 Mo/s. En passant en revue les trois douzaines de disques durs éparpillés dans son bureau, il s’est immédiatement rendu compte qu’il pouvait faire d’une pierre deux coups. Non seulement le Studio XL est une solution unique et facilement transportable permettant le stockage de projets volumineux sur le terrain, mais il lui offre également le taux de transfert dont il a besoin pour monter des projets HD sur plusieurs pistes en temps réel et une protection RAID pour renforcer la sécurité des données. En outre, le Studio XL lui permettrait de résoudre son problème de disques éparpillés et donc d’engendrer des revenus supplémentaires.

"« Généralement, quand je fais une séance photo, une seule image sera utilisée au bout du compte », explique João. "« En général, je n’utilise pas le reste. Mais des banques d’images veulent travailler avec moi, et je me dis : "Attends. J’ai des archives impressionnantes que je dois parcourir et commencer à utiliser." Avec tous ces disques éparpillés partout, c’était impossible. Mais avec le G-SPEED, je peux tout centraliser. Il a révolutionné la manière dont je m’organise. »"

L’importance du stockage

Pour quelqu’un qui a commencé avec la photographie argentique (et la peinture avant cela), João a fait un travail remarquable pour réévaluer ses priorités à mesure de l’évolution de sa carrière. Il exige maintenant de ses solutions de stockage numérique qu’elles présentent les quatre qualités suivantes : capacité, durabilité, fiabilité et vitesse. Les trois premières semblent logiques pour la plupart des gens. Quiconque générant un certain volume de données aura besoin d’une solution de stockage adaptée sur laquelle il peut compter. Cependant, la vitesse peut sembler moins évidente. Pour João, il s’agit d’une priorité qui s’est imposée de par son expérience et les exigences des professionnels du montage.

"« La vitesse est un facteur important lorsque je travaille et que j’effectue des sauvegardes », affirme-t-il. "« Je ne me contente plus de prendre des photos normales. J’enregistre beaucoup plus de vidéos et d’images 3D permettant de créer un impact. En fin de compte, après avoir shooté huit heures et accumulé des téraoctets de données qui doivent faire l’objet d’une double sauvegarde, tout doit être prêt pour la retouche et l’impression. Mes journées ne font que 24 heures. »"

João se définit comme un conteur, dont les histoires sont racontées par le biais d’images ou de vidéos. Étant donné qu’il a irrémédiablement perdu une grande partie de ses premières histoires, il est encore plus motivé à exiger la meilleure protection possible. Oui, le stockage fait partie de son flux de travail et engendre désormais des revenus supplémentaires. Mais surtout, il s’agit de préserver ses histoires et son art pour l’avenir. Une catastrophe peut survenir à tout moment et sous diverses formes, et il refuse de laisser son héritage sans protection.

Les membres G-Team, spécialisés dans leur domaine respectif, utilisent les produits G-Technology au quotidien. Les membres G-Team reçoivent une contrepartie pour leur participation.

Les disques durs externes G-Technology font partie intégrante de la stratégie de sauvegarde globale. Il est conseillé aux utilisateurs de garder deux copies ou plus de leurs fichiers les plus importants, sauvegardées ou stockées sur des appareils ou des services en ligne différents.

Plus d’ambassadeurs G-TEAM

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER
SE CONNECTER