Nino Leitner

Réalisateur, directeur photo et producteur

Nino est un cinéaste, directeur photo et producteur de films primé établi à Vienne. Principalement axé sur le travail documentaire et commercial, Il est connu pour son long métrage documentaire « Every Step You Take » (2007).

Flux de travail

"J’aime beaucoup travailler avec les disques G-Technology dotés d’une connectique USB 3.0. En avoir pour une demi-heure plutôt que deux longues heures de travail après le tournage fait toute la différence."

D’origine autrichienne, Nino Leitner a récemment discuté sur son blog à succès (www.ninofilm.net) de l’importance du tournage en 8 bits par rapport au 12 bits. Si, aujourd’hui, la préférence du scénariste, réalisateur et cinéaste va au Canon 8 bits C300, il sait malgré tout ce que l’avenir réserve. Une image JPEG 8 bits peut représenter 16,7 millions de couleurs, alors qu’un fichier haute profondeur de bits, offrant la meilleure qualité d’image aujourd’hui possible, peut en représenter plus de 28 milliards. Cinéaste narratif, Nino a souvent été amené à filmer dans des conditions d’éclairage difficiles. La gamme dynamique supplémentaire d’enregistrement en 12 bits offre un niveau de contrôle sur l’apparence d’une scène qui est physiquement impossible avec le 8 bits. Nino Leitner sait que son avenir, comme celui de l’industrie cinématographique, réside dans le 12 bits. Le souci, c’est que ce format exige un changement radical de la capacité de stockage et des performances.

Ces améliorations technologiques ne sont pas neuves pour le cinéaste. Depuis sa première production documentaire en 2007 à sa participation au court-métrage de fiction ALEX, l’un des premiers films à utiliser la capacité brute 4K du Canon C500, Nino Leitner a exploré les méandres du stockage tout au long du processus cinématographique. Il sait qu’une solution de stockage inadaptée peut paralyser, voire faire échouer un projet. C’est la raison pour laquelle il se repose désormais largement sur les solutions de stockage G-Technology.

Capacité et praticité

"« Clairement, la taille des fichiers croît exponentiellement », explique le cinéaste. "« Si vous filmez en 4K non compressé sur un appareil photo Canon C500 ou similaire, vous vous retrouvez avec des volumes de données énormes à sauvegarder. Avec cet appareil, il faut compter 1 To de données par heure de tournage, c'est fou ! Pour éviter toute erreur malencontreuse, j’ai pour habitude de ne rien supprimer en plateau. Dans la mesure du possible, j’extrais les données à partir de copies de sauvegarde des disques et des cartes. Je garde les lecteurs originaux intacts le plus longtemps possible. »"

Cette approche a l’avantage de renforcer la sécurité des données. En ne touchant jamais aux originaux, il n’y a pratiquement aucun risque de perte d’informations. Bien entendu, cela signifie aussi qu’il faut doubler, voire tripler la capacité de stockage à portée de main pour créer des copies de sauvegarde et travailler avec. Nino mentionne un travail récent, réalisé pour une compagnie de chemins de fer, qui a généré près de 2 To de séquences brutes. Pour ce job, son flux de travail total a nécessité trois fois cette capacité. En moyenne, il utilise chaque mois entre 4 et 5 To de stockage, un chiffre en constante augmentation.

Bien avant d’être contacté par G-Technology pour rejoindre la G-Team, leur équipe de créatifs de renommée mondiale, Nino Leitner utilisait déjà les disques durs G-Technology au quotidien. Sur le plateau, le mini G-DRIVE G-Technology est sa solution de sauvegarde fétiche. Cette unité dispose des interfaces USB 2.0 et 3.0, mais aussi FireWire 400 et 800. Et cerise sur le gâteau, elle pèse à peine plus d’un demi-kilo et ne mesure que 12 x 8 x 2,5 cm environ. Des dimensions qui en font une solution de sauvegarde à la fois souple et compacte, et qui peut être facilement partagée avec les clients, que ce soit pour livrer des projets quotidiens ou soumettre des projets pour vérification.

Nino prend la pause
Nino au travail

Performances

Le seul inconvénient des disques de sauvegarde portables, c’est qu’ils ont tendance à sacrifier la vitesse au profit de la praticité. Alors que le secteur passe du 2K au 4K et plus, sans parler des données supplémentaires générées par le passage de 8 à 12 bits, les disques de sauvegarde offrent rarement la vitesse nécessaire pour gérer les débits élevés de ces formats modernes.

"« Au travail, si je tourne avec le Canon C500 ou RED, trop rapide pour un disque USB, j’utilise alors une unité G-RAID avec technologie Thunderbolt de G-Technology », explique Nino." « Ce disque est parfait pour le montage. Pas sur le terrain, parce qu’il a besoin de puissance, mais dans un hôtel pourquoi pas. Il peut accepter des quantités de données phénoménales. Sur le tournage d’ALEX, il nous a vraiment sauvé la mise. Sans lui, le technicien d’imagerie numérique aurait encore été occupé à copier des données sur des disques USB deux semaines après le tournage. »"

Avec un disque d’un débit suffisant, vous êtes assuré de disposer de capacités de montage comparables à des niveaux en temps réel. Pour la sauvegarde, cette bande passante peut également faire toute la différence entre une bonne productivité sur place et une terrible expérience truffée d’erreurs.

"« Souvent, après le tournage, ajoute-t-il, vous vous retrouvez avec une quantité de données telle qu’il vous faut de longues heures pour tout sauvegarder. Or, il est déjà 1 ou 2 heures du matin et il ne vous reste que 4 heures pour essayer de dormir un peu. C’est alors que vous regrettez d’utiliser un disque USB 2.0, qui vous fait perdre un temps précieux tout en vous compliquant la vie ! Ça arrive tout le temps, et dans ces cas-là je suis content d’utiliser les disques G-Technology avec connectique USB 3.0, et particulièrement la technologie Thunderbolt. En avoir pour une demi-heure plutôt que deux longues heures de travail après le tournage fait toute la différence."

Les mini disques G-DRIVE et G-RAID avec Thunderbolt sont suffisants pour couvrir la plupart des besoins de stockage de Nino sur le terrain. De retour au bureau, où le gros du travail sur les données reste à faire, il utilise une unité G-SPEED™ eS PRO de G-Technology. Cette mini tour à quatre baies basée sur SAS traite jusqu'à 16 To de données, surclassant la technologie Fibre Channel comme support de stockage à bande passante élevée. À mesure que ses besoins augmenteront, Nino pourra ajouter un eS PRO supplémentaire à son réseau de stockage, lui offrant dès lors un débit supérieur à 1 000 Mo/s.

L’importance de la marque

"« Comme tant d’autres, j’ai essayé les disques durs de nombreux fabricants », dit-il. "« L’espace de stockage est l’un des éléments primordiaux lors d’un tournage. Le problème aujourd’hui, c’est qu’on n’utilise plus de bandes et qu’on n’a pas de support d’archivage adéquat. Le mieux que l’on puisse faire, c’est de se procurer les meilleurs disques durs du marché. Jusqu’à présent, je pense que les disques G-Technology sont les plus fiables. Je ne pourrais pas en dire autant d’autres fabricants. »"

Nino souligne que le support technique est un autre facteur clé justifiant sa préférence pour G-Technology. Chez G-Technology, ils ne se contentent pas de mettre l’accent sur les produits destinés aux professionnels créatifs, ils veillent aussi à ce que leur équipe de support technique soit compétente et accessible dans de nombreux endroits du monde." « En cas de problème, il y a toujours quelqu’un pour vous aider. À ma connaissance, G-Technology est la seule société à faire un réel effort à cet égard. »"

Ce support technique a ainsi permis à Nino Leitner de trouver un équilibre entre la liberté offerte par la cinématographie numérique et les aspects les plus complexes de l’archivage numérique. Aujourd’hui, les fournisseurs usent et abusent du terme « partenaire », si bien que son sens en est devenu affaibli, voire ambigu. Nino considère toutefois G-Technology comme un partenaire incontournable dans son activité créative. Son art et son imagination peuvent faire progresser sa carrière, mais c’est la robustesse de son stockage qui garantit sa pérennité.

Les membres G-Team, spécialisés dans leur domaine respectif, utilisent les produits G-Technology au quotidien. Les membres G-Team reçoivent une contrepartie pour leur participation.

Les disques durs externes G-Technology font partie intégrante d’une stratégie de sauvegarde globale. Il est conseillé aux utilisateurs de garder deux copies ou plus de leurs fichiers les plus importants, sauvegardées ou stockées sur des appareils ou des services en ligne différents.

Plus d’ambassadeurs G-TEAM

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER
SE CONNECTER